kiss my frogs
Contribuer
Twitter Facebook LinkedIn RSS
[ Rechercher ]
Accueil Contribuer TwitterTwitter FacebookFacebook LinkedInLinkedIn RSSRSS

L’art de pivoter. La littérature consacrée à la réussite d’une telle manœuvre n’est pas diserte. Pourtant, être capable de bien pivoter est une qualité essentielle pour tout entrepreneur qui compte arriver à bon port. Comment fait-on exactement ? A défaut d’un manuel de référence, KMF a interrogé quatre frenchies qui ont franchi l’obstacle pour mieux se réinventer.

En France, le roi du pivot, c’est Criteo. Il n’en aura fallu pas moins de trois à la star hexagonale du ciblage publicitaire sur Internet pour enraciner son succès. D’abord positionné sur la recommandation de vidéos (2005), puis sur la recommandation de produits pour les entreprises de e-commerce (2006), Criteo finit par se tourner vers le retargeting publicitaire. Un triple pivot gagnant, donc, pour l’entreprise de Jean-Baptiste Rudelle, qui affiche désormais une croissance moyenne de 64% par an.

> Lisez l’interview KMF de Nicolas Helleringer, Engineering Director chez Criteo

Ça, c’est quand tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais l’épreuve du pivot s’apparente parfois à une rencontre avec un cul-de-sac au fin fond d’un labyrinthe. Beaucoup l’ont entrepris (souvent contraints et forcés), et peu l’ont franchement réussi.

Alors le pivot, c’est quoi exactement ? Cette étape clé ne se résume pas au changement de produit, d’offre ou de service. Selon Steve Blank, on peut parler de pivot lorsque l’une des neuf composantes du business model d’une startup subit un changement significatif : il peut s’agir des partenaires principaux, du segment de clientèle visée ou encore de la structure de coûts. Il existe donc autant de type de pivots et de méthodes pour y parvenir que de concepts de startups.

 

 

Seule constante, le pivot est toujours une étape délicate, mais essentielle, dans la vie d’une startup. Savoir qu’on va (sûrement) devoir y passer, c’est déjà une première étape dans le lâcher-prise obligatoire que cela requiert.

Comment négocier ce virage délicat ? Quatre startupeurs français aguerris à la manœuvre ont raconté à KMF comment ils ont impulsé la dynamique auprès de leurs équipes pour mettre leur boîte sur les bons rails, en toute agilité.

–> Retrouvez le témoignage de Xavier Zeitoun, Founder-CEO de ZenChef

–> Retrouvez le témoignage de Stéphanie Pélaprat, Founder de Restopolitan

–> Retrouvez le témoignage de Julien Hobeika, Co-Founder & CEO de Julie Desk

–> Retrouvez le témoignage de Laurence Kerjean, CEO de Le Frigo Jaune

Les commentaires sont fermés pour cet article